Consulter pour le comportement de notre pitou

Moi qui adore apprendre des trucs à mes chiens, je me suis bien rendu compte que je ne me spécialise pas en comportement canin (malgré de nombreuses lectures et cours en ligne). Je ne vous cacherai que j’ai pilé un peu sur mon orgueil quand j’ai décidé de consulter un intervenant en comportement canin, j’aurais vraiment voulu être capable de régler tous les problèmes que je percevais, mais mes compétences ne sont pas à la hauteur du défi que sont mes chiens (ou plutôt une de mes chiennes en particulier). J’ai travaillé fort et nous avons fait énormément de progrès, mais nous avions atteint la limite de mes compétences. Il était temps de crier : «À l’aide!» (bon, ce n’était pas si pire que ça comme problème).

J’ai donc décidé de vous parler du processus et des résultats de ma décision d’investir dans une consultation avec un intervenant en comportement canin (parce qu’il s’agit bien d’un investissement et non d’une dépense).

Choisir un intervenant en comportement canin

Comme il n’y a pas de formation reconnue officiellement, n’importe qui peut s’autoproclamer intervenant en comportement canin. Il faut donc faire attention dans notre choix afin de recevoir les bons conseils.

Honnêtement, ce ne fut pas l’étape la plus facile pour moi. J’en ai parlé à plusieurs personnes, j’ai eu de nombreuses recommandations. J’ai eu des suggestions en lien avec le principal problème que je souhaitais régler et j’ai eu des suggestions en fonction de la race de mon chien. Finalement, j’ai fait de nombreuses recherches sur Internet, en fonction des regroupements d’intervenants canins qui existent, des formations que je crois pertinentes et j’ai fini par faire mon choix… surtout par feeling.

J’ai choisi Beli Concept Canin. La raison derrière ce choix est que je suis son blogue depuis de nombreux mois (peut-être mêmes années) et j’y apprends constamment des choses contrairement à d’autres blogues d’intervenants que je trouve redondants (désolé). De plus, les produits « besoin d’espace » me sont plus qu’utiles (merci énormément d’avoir créé ces produits, ça fait des miracles!). Je me suis tout de même renseigné sur la personne derrière cette superbe entreprise et vérifier si les feed-back étaient bons. Voyant que tout semblait parfait, j’ai décidé que mon investissement en comportement canin serait avec cette entreprise.

Comment se déroule la consultation

Lors de la prise de rendez-vous, Élizabeth, la masterchef de Beli Concept Canin, prend le temps de nous expliquer le processus de la consultation. Mais quoi de mieux qu’une expérience personnelle pour vous l’expliquer?

Avant la consultation

Après la prise de rendez-vous, nous recevons un formulaire à remplir. Le pedigree de notre chien et de ses problèmes (ou points à améliorer si on veut rester positif 😉). Quand on prend le temps qu’il faut pour le remplir, on se rend compte qu’on va avoir besoin de beaucoup de temps à investir. Mais en même temps, on sait qu’on a cogné à la bonne porte pour avoir de l’aide. De notre côté, nous avons pris plusieurs jours à remplir le formulaire. Pas parce qu’il est super long, mais parce que je voulais donner le maximum d’informations afin de maximiser le temps de notre rencontre.

Ledit formulaire permettait à Élizabeth d’avoir une bonne idée des problèmes à résoudre (ou défi à surmonter) afin qu’on puisse discuter des solutions ensemble. Il n’y a pas de formules miracles, donc il faut tout dire afin qu’elle puisse nous offrir les solutions optimales qui nous conviennent.
Comme chaque problème et solution est unique à chaque chien, lorsque vous remplissez le formulaire décrivant les petits problèmes de votre chien, vous acceptez de ne pas diffuser les solutions proposées par l’entreprise (eh oui, vous ne saurez pas pourquoi nous avons consulté ni quel est le résultat, mais je peux vous garantir que nous sommes plus que satisfaits!).

La consultation

Le jour J. Mon conjoint est revenu d’un voyage de pêche exactement en même temps qu’Élizabeth arrivait chez nous. Moi qui étais prête à mettre mes chiens en laisse afin d’éviter la cohue de l’arrivée d’une étrangère, Dzy et Sage ne l’ont même pas remarqué tellement elles n’avaient de yeux que pour leur papa ❤.

Une fois que les présentations fût faite à toute la famille (comprendre ici que Dzy et Sage ont eu beaucoup de biscuits) il était temps de passer aux choses sérieuses, quelle est la situation que nous souhaitons améliorer. La consultation de 1h30 a passé en un claquement de doigts. Ce n’était pas comme un des nombreux cours que j’ai suivis, mais davantage comme une conversation, un dialogue avec une amie. J’ai adoré le fait qu’Elizabeth comprenne que nous avions déjà travaillé fort pour améliorer la situation et qu’elle ne nous a pas « pris par la main » pour nous montrer comment éduquer nos chiens, elle ne nous a pas répété des notions que nous savions déjà (elle a vite compris que l’on connaissait très bien le renforcement positif).

  • On a eu droit à des exemples concrets pour des choses qu’on ne comprenait pas parfaitement bien.
  • On a pu pousser plus loin notre réflexion en montant notre plan d’intervention en fonction de ce que nous connaissons de notre chien et de ce que nous connaissons de l’éducation canine.
  • On a eu des trucs supplémentaires pour des choses que nous travaillions déjà.

J’ai adoré comprendre le « pourquoi » derrière certains comportements. On ne se le cachera pas, sans connaître la raison, il est difficile de régler le problème. Après tout, on ne consulte pas pour camoufler un symptôme, mais bien pour régler la source du problème.

À de nombreuses reprises pendant la consultation je me disais « ben oui, c’est évident ». Parfois, il faut un point de vue externe pour nous ramener dans la bonne direction. Nous avons énormément appris durant la consultation (je me disais aussi souvent «ah oui, c’est intéressant!» ou «ein, je ne savais pas ça»).

Bref, on a pris plusieurs notes, on avait tout en main pour avancer dans la bonne direction.

Après la consultation

C’est la partie la plus difficile du processus… il faut mettre du temps pour que le plan d’intervention fonctionne! Dans notre cas, ça impliquait un bon changement de routine pour corriger certains comportements. Même si on a le meilleur plan d’intervention de l’univers, même si on comprend maintenant la raison derrière certains comportements, si on ne fait pas les efforts nécessaires, ça ne changera rien.

Malheureusement, on n’a pas encore investi assez de temps pour atteindre tous nos objectifs, mais je peux vous garantir qu’on voit une grande amélioration malgré tout. Il y a des aspects du plan d’intervention que nous avons davantage travaillé et les résultats sont là. Il y a d’autres points du plan qui ont été commencé, mais qui sont plus difficiles à travailler, autant pour nous que pour notre chien. Tout se fait progressivement, mais il y a des étapes qui sont plus longues que d’autres.

Ce que je retiens

Avec un peu de recul, je suis plus que satisfaite du chemin parcouru. Je sais que j’ai consulté au bon moment puisque le travail que j’avais fait était bénéfique pour les prochaines étapes. J’ai aussi appris que même avec les meilleures intentions du monde, on fait des erreurs (eh oui, l’erreur est humaine). Il suffit d’assumer ses torts et de s’orienter dans la bonne direction pour arriver à ses objectifs. Je vous rassure, lors de la consultation, on n’a pas l’impression de se faire punir. On nous amène à réfléchir aux conséquences de nos actions (les conséquences peuvent être positives ou négatives).

Maintenant, on prend le temps de noter les éléments qui nous dérangent ou que nous souhaitons améliorer pour nos chiens. Même si on les connaît sur le bout de nos doigts, il a des gens qui sont formés et plus compétents que nous pour comprendre la raison derrière un comportement. Nous planifions consulter à nouveau dans le futur pour différents petits points où nous stagnons, parce que oui, on peut consulter pour plusieurs petits problèmes, pas uniquement pour un gros problème de comportement.

Avec notre chien nous formons une équipe, mais nous avons parfois besoin d’un coach pour aller encore plus loin.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.